LA LETTRE

portraits du 10 : Michel Lagarde

09/05/2021

portraits du 10 : Michel Lagarde

Photo ©Laurent Delhourme

 

Nous avons choisi, comme premier portrait, celui de Michel Lagarde et de son journal emblématique du 10e : Le Journal du Village Saint-Martin. Cet amoureux du quartier n’a pas seulement choisi d’y vivre et d’y travailler, il lui consacre aussi un journal trimestriel de qualité, distribué gratuitement ! Il nous raconte son histoire, son lien avec le quartier ainsi que son journal et ses valeurs.

 

Qui êtes-vous Michel Lagarde ?
J’ai plusieurs casquettes : Je suis fondateur d’Illustrissimo, une agence qui représente une centaine d’artistes, en particuliers des illustrateurs, sous différents labels. J’édite aussi 4 ou 5 livres par an, sous le label Michel Lagarde. Je suis aussi l’heureux propriétaire de la galerie Treize-dix au 13 rue Taylor, où je célèbre en ce moment le centenaire du salon de l’araignée en exposant des illustrations issues de ce salon prestigieux.
Depuis 3 ans je publie aussi le journal trimestriel du Village Saint-Martin.

 

Le journal du Village Saint-Martin en 10 mots :
Paris 10e, quartier, actualités, patrimoine, culture, illustrations, photos, gratuit, indépendant, commerçants.

 

Et en un peu plus de mots :
C’est un journal indépendant et neutre, avec une approche esthétique forte. Je fais appel à différents intervenants : Rédacteurs, chroniqueurs, photographes et beaucoup d’illustrateurs car c’est de là que le projet est parti.

 

Où le trouver ?

Dans environ 200 lieux du quartier : Dans des commerces, les restaurants, les médiathèques, les centres de loisirs…  dans les lieux du quartier qui ont de la place pour le présenter et l’envie de le distribuer. Le cœur de la distribution du journal est le Village Saint-Martin, c'est-à-dire le périmètre entre la porte Saint-Martin et le canal Saint-Martin. Mais nous le distribuons aussi plus largement dans les autres parties du 10e arrondissement car le meilleur du Xe est partout dans le 10e ! A la sortie d’un numéro, la diffusion est effectuée par un coursier en vélo triporteur qui dépose le stock dans tous les points de distribution de l’arrondissement. C’est ensuite notre petite équipe de volontaires qui procède au réassort en cours de période. D’ailleurs, si certains de nos lecteurs sont intéressés pour nous aider à ce sujet, qu’ils n’hésitent pas à nous contacter car nous avons des stocks à disposition ! Si vous le cherchez, les plus gros centres de distribution sont la Biocoop rue de Lancry et la médiathèque Françoise Sagan !

 

Quand et comment vous est venue l’idée de le lancer ?
Ce journal est lié à mon histoire professionnelle et personnelle. Ma société venait de s’installer rue Bouchardon et nous cherchions une activité intéressante pour une stagiaire graphiste. Nous avons alors eu l’idée de la faire travailler sur un plan du quartier. C’est à ce moment-là que j’ai créé le label “Village Saint-Martin”. Ce plan est ensuite devenu un guide, puis un journal du quartier ! Sa première édition a été distribuée en septembre 2018.

 

Que représentent le 10e et le quartier Saint-Martin/Château d’eau pour vous ?
J’ai un lien personnel fort avec ce quartier. Je ne suis pas parisien d’origine et lorsque je me suis installé à Paris en 1992, ma première adresse était le 70 rue du Faubourg Saint-Martin, à côté de la mairie. La raison de ce choix est le fait qu’à l’époque il s’agissait sans doute du quartier de Paris le plus accessible financièrement ! J’ai tout de suite aimé l’ambiance de ce quartier ! C’est ce qui m’a amené à toujours évoluer dans le 10e pour mon habitation et mes bureaux. Je me considère comme parisien mais je passe beaucoup plus de temps dans le 10e que dans les autres arrondissements de Paris. Enfin, si je remonte à mon enfance : J’habitais tout près de Bordeaux, dans le bourg de Villenave d’Ornon, tout à côté de l’église Saint-Martin. Un esprit village qui m’a marqué et que j’ai recherché en m’installant à Paris. Sans doute l’enfance ne nous quitte jamais ! J’ai peut-être été inconsciemment influencé par ce souvenir quand j’ai imaginé le premier plan de quartier en 2012, puis le journal en novembre 2017. Depuis lors, ce nom de “Village Saint-Martin” a circulé sur les annonces des agences immobilières et est passé dans le langage courant des habitants de cette partie du 10e, ce qui constitue une petite satisfaction personnelle.

 

Comment et où se fabrique le journal ?

Ça part d’une histoire d’amitié. Il est imprimé à Chaumont en Haute Marne (2 heures depuis gare de l’Est) où un ami possède une imprimerie familiale et imprime, entre autres, le journal de la Haute Marne. Avant d’avoir l’idée de ce journal, j’avais créé un catalogue d’exposition pour ma galerie du 13 rue Taylor sous forme de journal que j’avais imprimé là-bas. Ça a donc été une évidence d’imprimer le journal du Village Saint-Martin sur place aussi par la suite. Le premier numéro du journal a été tellement plébiscité que nous avons décidé de réitérer et de le sortir de manière trimestrielle à chaque changement de saison. Le format du journal évolue au fil des numéros avec pour objectif de ne jamais se lasser et de toujours le perfectionner. Cependant, les fondamentaux du premier numéro sont toujours valables et nous affinons chaque rubrique au fil des éditions. L’équipe contribue fortement à la qualité et au renouveau du journal. Nous sommes une petite quinzaine de collaborateurs : Deux rédacteurs principaux (Vincent Vidal et moi-même), cinq chroniqueurs (commerçants, libraires, galeristes) et une équipe d’illustrateurs avec des réguliers. Tous les collaborateurs du journal sont rémunérés, sauf les chroniqueurs commerçants. Le financement du journal est assuré par des annonceurs car nous sommes indépendants et ne recevons aucune subvention. Il m’est déjà arrivé de compléter personnellement le budget d’un numéro pour en assurer sa sortie. Pour pérenniser le financement du journal, nous sommes en train de finaliser la création d’une association. Nous aimerions grâce à elle garantir le financement et donc la survie et la parution régulière de notre journal. Nous communiquerons à ce sujet dans notre prochain numéro.

 

Quelles sont vos ambitions pour le journal Saint-Martin ?
Tout simplement de pouvoir continuer à éditer et distribuer notre beau journal en ayant moins de souci de financement de chaque numéro. Comme vous l’avez compris, chaque numéro est un challenge à financer.

 

Avez-vous rencontré ou rencontrez-vous des difficultés dans ce projet ?
Tenir les délais et arriver à boucler le budget. Mais la motivation de tous les collaborateurs du journal est un superbe moteur !

 

Quand allez-vous publier la prochaine édition et qu’allez-vous y aborder ?
Le prochain numéro devrait sortir en mai et reprendra des idées que nous avions pour le journal qui aurait dû sortir au printemps 2020 : l’économie circulaire et le commerce de seconde main.

 

Pour finir avec une perspective plus générale : Si vous aviez 3 voeux (fous ou pas!) à faire pour les prochaines années pour le 10e et / ou Paris quels seraient-ils ?
Pour le journal : réussir à conserver la périodicité trimestrielle. Pour le 10e : Que le 10e reste le 10e et conserve son côté populaire et mixte qui fait son charme.

 

Lien utile :

JOURNAL DU VILLAGE-SAINT-MARTIN

 

Réunion du Conseil de Quartier Saint-Denis / Paradis Notre logo, tout un symbole !