LA LETTRE

Allo, Monsieur le Député ?

04/06/2021

Allo, Monsieur le Député ?

Le 12 mai dernier, notre député, Benjamin Griveaux, a démissionné de sa fonction, pour quitter la vie politique et créer « un cabinet qui conseillera et accompagnera les dirigeants d’entreprise dans leurs choix stratégiques ».
En 2021, un député annonce sa démission sur les réseaux sociaux, avec un petit message pour remercier ceux qui lui ont accordé leur confiance… Mais pas un mot pour ses électeurs!

En démissionnant, un député met fin à son mandat et ne permet pas au suppléant de le reprendre. En effet, un suppléant ne reprend le mandat d’un député qu’en cas de nomination au Gouvernement, de cumul des mandats ou de décès.
La démission d’un député entraine donc des élections législatives partielles. Cependant, si cette démission intervient un an avant les élections législatives, le siège de député reste vacant jusqu’aux élections législatives suivantes.

Bref, nous n’avons plus de députe, jusqu’aux prochaines élections législatives !

En démissionnant à cette date, notre ex député savait certainement dans quelle situation il menait la 5ème circonscription (10ème et 3ème arrondissements de Paris). 
Mais il faut croire que l’intérêt des électeurs est bien peu de choses sur l’échiquier politique… 

Quelques jours après cette démission, Élise Fajgeles, députée suppléante (démissionnaire de fait) a répondu à notre demande de rendez-vous, afin de nous clarifier la situation…
Elle s’est engagée à mobiliser toute son énergie et ses réseaux pour nous aider, en collaborant avec d’autres députés et assurant le dialogue avec les différents services de l’État.

Nous avons donc évoqué avec elle toutes nos requêtes :

 

  • l’augmentation des effectifs de police du commissariat du 10ème
  • la réglementation des horaires d’ouverture des commerces de notre quartier
  • le démantèlement de la mafia des commerces de notre quartier
  • la lutte contre le deal, la prostitution et la sauvette
  • les mesures anti covid-19
  • la réglementation des ongleries et produits de coiffure
  • la limitation des hausses de loyers commerciaux
  • la limitation des débits de boisson dans notre quartier

 

Elle a été très à l’écoute et nous a indiqué revenir vers nous pour faire un point sur ces différents sujets.
Nous espérons qu’elle pourra défendre nos intérêts en lieu et place de notre député, sans en avoir le titre, la fonction, le pouvoir… voire la crédibilité.

Piétonnisation de Paris Centre Limitation du trafic au centre de Paris : qu'en pensez-vous ?